Peuples du Burkina Faso

dsc00216Le Burkina Faso est un petit pays mais il connait, du nord au sud et de l’est à l’ouest une grand diversité ethnique. De la zone sahélienne où les nomades peuls font paître leurs troupeaux au sud ouest des Bobos en passant par le plateau central des Mossis, il est parfois difficile de comprendre les codes de chaque communauté.

Peuples ou Ethnies ?

En tout cas, ils sont une soixantaine à se partager le territoire du Burkina Faso. Mosse, Bobo, Peuls, Lobi sont arrivés ici au fil des siècles pour des raisons très différentes. Les frontières administratives telles qu’elles furent tracées par les colons français faisaient bien peu de cas des revendications territoriales de tel ou tel peuple. Ainsi, le Burkina Faso est aujourd’hui un puzzle ethnique totalement incompréhensible pour le non initié.
Chaque peuple à sa structure, sa hiérarchie (ou son absence de hiérarchie), ses traditions et ses modes de reconnaissance. Au-delà des rites, coutumes et croyances, ainsi que des différences vestimentaires, beaucoup d’ethnies ont pratiqué et pratiquent encore les scarifications. Ces cicatrices ornementales identifient clairement un individu et avaient sans doute pour rôle d’interdire de livrer combat contre un frère. L’organisation sociale, l’agencement de la concession et l’architecture varient sensiblement suivant que l’on est Mossi, Peul ou Lobi. Au total, une soixantaine de peuples vivent en paix au Burkina Faso et utilisent comme ciment la parenté à plaisanterie. Ne vous étonnez pas de voir un Mossi traiter un Peul d’esclave, ni de se moquer d’un gourounsi. Cet humour est inscrit dans les gènes et permet à des peuples totalement différents de cohabiter sereinement, malgré des codes parfois complexes.