Les Albinos de Héma Nayélé

L’association « Les Albinos de Héma Nayélé » est née en octobre 2009, rendant hommage à la lutte de Héma Nayélé en faveur des Albinos du Burkina Faso, et au delà du continent Africain. Depuis, l’association, basée à Compiègne et dans la région des Cascades au Burkina continue à oeuvrer en faveur des albinos, contre la discrimination et les croyances dont ils font l’objet.

Un combat pour la vie des albinos au Burkina Faso:

albinos-de-hema-nayele
L’association Les « Albinos de Héma Nayélé », veille a l’intégration des albinos au Burkina Faso comme en France

Naître albinos en Afrique, c’est un peu une triple peine. D’abord, celle de la différence, immédiatement visible. Un enfant blanc, c’est déjà un questionnement une anomalie. L’intégration est difficile, le rejet au niveau du voisinage, de la famille ou du village tout entier n’est pas rare.

Mais pour un enfant, être albinos au Burkina Faso, c’est aussi devoir affronter le soleil africain avec des yeux et une peau plus fragiles, et le risque de développer des cancers en est accru.

Enfin, des croyances moyenâgeuses menacent encore les enfants albinos en Afrique: Des parties de leur corps pourraient donner des pouvoirs exceptionnels, ou guérir toutes sortes de maladies. Assassinats, profanations de tombes, stigmatisation, voilà les ennemis que Héma Nayélé avait choisi de combattre.

Ils sont aujourd’hui une sacrée bande de bénévoles, d’adhérents et de partenaires à offrir leur énergie et leur temps pour aider, accompagner Mariam MAIGA, la présidente de cette association dans son combat.


Mariam Maiga parle de son action pour les Albinos au Burkina Faso

L’intégration des albinos, au Burkina Faso et en France:

Le but premier de l’association est de favoriser l’intégration sociale des albinos. Côté Burkina Faso, dans la région des cascades, ils contribuent à la fabrication de produits artisanaux qui sont ensuite vendus au profit de l’association. L’association, de son côté, tente d’apporter un soutien psychologique aux mères d’enfants albinos qui se sentent souvent rejetées.

En France aussi, des familles qui ont des enfants albinos peuvent se rapprocher de l’association qui travaille sur la région des Hauts de France. Des actions de sensibilisation sont menées, mais aussi de l’aide dans les démarches administratives ou dans les recherches d’emploi.

Albinisme au Burkina Faso: Une prévalence élevée

L’albinisme est une caractéristique génétique qui affecte la production de mélanine. L’albinos est affecté par une absence plus ou moins importante de pigmentation de la peau, des cheveux mais aussi des cellules oculaires. On peut distinguer albinisme oculaire  et l’albinisme oculo-cutané.

Dans le monde, le risque de voir naître un enfant albinos est de 1/20000. En Afrique, cette fréquence augmente considérablement avec une moyenne de 1/4000 et des chiffres allant jusqu’à 1/1000 au Niger. Si on constate que les albinos sont plus présents chez les sujets à peau foncée, on ne parvient pas pour l’instant à établir de corrélation entre la quantité de mélanine et l’albinisme. Par contre, les traditions de mariages arrangés conduisant à une certaine consanguinité pèsent certainement lourd dans la fréquence de cette pathologie dans certaines régions d’Afrique.

Pour en savoir plus:

www.albinayele.org

Albinos de tous les pays d’Afrique, unissez-vous !